République Démocratique du Congo: Cluster Santé Sitrep S08 2021 At Health ClusterWorld Health Organization


POINT SAILLANTS COORDINATION KINSHASA

  • Organisation de la réunion virtuelle (ZOOM) du Groupe de Travail Technique COVID-19 avec les partenaires le 03 Mars 2021. Les discussions ont porté sur la mise à jour de la situation épidémiologique, les différents piliers du comité multi sectorielle de la réponse IMS/OMS (Surveillance, Prise en charge médicale et PCI) ainsi que les échanges sur la mise a jour des préparatifs de la vaccination COVID-19 au niveau pays.
  • Organisation de la réunion virtuelle (ZOOM) bihebdomadaire d’appui au Sub National Clusters le 04 Mars 2021. Comme point saillant : la validation de rapport CCPM des hubs avec les inputs du cluster santé National.
  • Un point sur la situation de l’MVE au Nord Kivu RDC a été fait en collaboration avec le cluster santé de Goma et envoyé au GHC le 01 Mars 2021. Les principales mises à jour ont porté sur la l’extension des contrats des IMO du cluster sante au niveau national et régional.
  • Une réunion a eu lieu le 1er mars 2021 entre IMO national et les IMO du sub national national cluster. Les discussions ont centré sur les services PHIS (Public Health Information Services) en préparation de la présentation au GHC le 15 Mars 2021.
  • Participation le 2 Mars 2021 à l’Inter Cluster National ; Les points clés se résument sur la présentation de la nouvelle version de l’outil E-htools qui intégrant les aspects suivants :
  • Prise en compte de l’analyse de la sévérité pour mieux prioriser les interventions suite aux alertes.
    La répartition des alertes par crise.
  • a prise en compte du suivi de la réponse humanitaire suite aux alertes.
  • Dashboard dynamique sur les alertes, mouvement de population et les projets.
  • L’intégration de l’outil en ligne pour gérer les projets et permettre la réalisation de la 3w commune.
  • Prise en compte de la gestion des demandes de produits, d’impression.
  • L’amélioration de certaines fonctionnalités existantes.
  • Participation le 2 Mars 2021 a la réunion du Global Health Cluster. Les discussions ont centre autours des avancées sur la vaccination dans les pays avec les cluster active et la responsabilité des coordonnateurs du cluster sante sur le suivi de l’intégration de la vaccination des humanitaire au plan national de vaccination.
  • Mise a jour du rapport d’un an de l’OMS a la réponse COVID-19 en RDC le 4 Mars 2021. Une nouvelle template du rapport a été partager avec les collègues de l’OMS pour validation.
  • Tenue le 4 Mars 2021 d’une séance de brainstorming avec l’équipe de vaccination Fièvre jaune. Les discussions ont centré sur la mobilisation des ressources pour répondre a l’influx de refugiées centrafricain en RDC.
  • Participation le 5 Mars 2021 a l’enquête d’OCHA sur le 2W (Qui est ou) pour connaitre les lieux où l’OMS a des bureau, le nom des points focaux de ces bureau, l’existence de stock pré positionné.
  • Participation le 5 Mars 2021 a l’enquête sur exercice annuel de cartographie de la coordination humanitaire couvrant les structures et les capacités de coordination dans la RDC.

SITUATION SECURITAIRE & HUMANITAIRE

HUB BUKAVU

  • Trois agents de l’ONG NRC kidnappés dans la journée du 01 mars 2021 au village lukongo, en secteur de Mutambala dans le territoire de Fizi. Ils ont été libérés dans la même journée après l’intervention des FARDC.
  • Deux agents de la Sucrerie de Kiliba (SUCKI) ont été kidnappés par des hommes armés non encore identifiés ce dimanche 28 février 2021, au quartier Karava, dans le territoire d’Uvira aux environs de 13 heures dans une carrière située à Nyamulindi. Les victimes, parmi lesquelles figurent un chauffeur et un garde de la SUCKI. Ils ont été surpris en plein service – Début d’un retour timide des ménages à Mikenge et Kipupu dans la zone de santé d’Itombwe

HUB GOMA

**Territoire de Djugu:***

Arrivée de 8000 nouveaux déplacés dans la ZS de Bambu depuis le 27 février: 1600 ménages composés de 8000 personnes seraient arrivés dans l’aire de santé de Tsili, ZS de Bambu après un affrontement qu’il y a eu le 27 février 2021, entre les FARDC et les éléments armés dans 4 localités de la chefferie de Babelebe en territoi re d’Irumu. Il s’agit des villages Kunda, Mwanga,
Babunya et Magalabo, à une vingtaine de km de la ville de Bunia. Pour rappel, la zone de santé de Bambu a enreigistré entre 16 et 20 février un mouvement massif de 15 600 personnes en provenance Makala et Quartiers Saïo, fuyant les affrontements qui opposaient l’armée régulière aux milices armées d’où 36 personnes dont 22 civils ont été tuées, 31 maisons d’habitation et 4 bureaux de services de sécurité ont été détruits. Ocha continue a mobiliser les partenaires pour les ERM dans les zones affectées par les mouvements PDI.

ITURI

Territoire de Mahagi:

  • Environ 60 075 personnes déplacées vivent dans les conditions déplorables dans la zone de santé Komanda, Axe Bunia – KOMANDA-IDOHU : Depuis le début de l’année 2021, les GA ont réactivé leurs exactions contre la population civile suite aux incursions dans plusieurs villages; notamment : Ndalya, Mayalibo, Pika-Mayibo, Bwanasula, Mahala et Ndimo en date du 14 février 2021, plusieurs cas d’ incidents de protection ont été rapporter notamment les tueries, pillages et viols . Selon les sources locales, le groupement de BANDAVILEMBA, a accueilli environ 12 015 ménages déplacés composes de 60075 personnes dans la Chefferie de Walese Vonkutu. Ces déplacés vivent dans des conditions humanitaires inquiétantes caractérisées par la vulnérabilité avérée en WASH, AME/ABRIS, SANTE et SECAL. Ils seraient hébergés dans les lieux publics (Eglises de la CE 39, Anglican, maisons abandonnées et les familles d’accueil. Les localités d’accueil courent le risque de crise alimentaire si la crise persiste, les enfants et les mamans sont les plus vulnérables dans cette condition. 2538 ménages ont été servi en cash, AME + KHI et kit covid-19 par l’ONG ADSSE, Axe Boga- Tchabi : 12,690 personnes ont beneficié de l’assistance en Cash, AME+KHI et Kit covid a Bazinga,
    Sikwala, Tchabi et Bukima dans la ZS Boga, Financé par Allocation Standard et Réserve.
  • 36 700 ménages déplacés habitant 48 sites vont bénéficier de l’espace cultivable disponibles : Le service de Protection Civile a négocié des terres à cultiver auprès des propriétaires terriens qui hébergent des sites de déplacés. Sur les 64 sites de déplacés sous la coordination du HCR et de l’OIM, les espaces cultivables sont disponibles pour 48 sites hébergeant 36 700 ménages constitués de 162 108 personnes. La durée de vie de ces sites étant déjà longue (plus ou moins 4 ans) et l’espoir de retour de déplacés à leurs milieux d’origine étant mince à cause de l’insécurité, les partenaires humanitaires sont appelés à soutenir les ménages avec les activités agricoles ou de jardinage qui leur permette d’améliorer leurs conditions de vie et, ipso facto, renforcer leur résilience.
  • 295 ménages déplacés ont bénéficier les Kits NFI dans le site Salama, ZS de Rwampara : 1 475 personnes déplacées ont bénéficié en date du 04 mars le Kit NFI pour lutter contre la propagation du COVID 19 dans le site Salama, par le fond de la CARITAS Bunia. 36 Sages-femmes humanitaires de l’Ituri et de la Tshopo ont été renforcées en capacité dans le DMU- SR Financé par UNFPA : La DPS Ituri avec l’appui financier de l’UNFPA et en collaboration avec la SCOSAF, OMS, UNHCR et OCHA a organisé à Bunia du 23 au 27 février 2021 la formation des sages- femmes humanitaires prêtes pour la préparation et la réponse humanitaire. 30 sages -femmes venues de l’Ituri (Ville de Bunia et 5territoires Aru, Djugu, Irumu, Mahagi et Mambasa) et 6 sages-femmes venues de la province de la Tshopo (Ville de Kisangani). Ces sages-femmes ont été renforcées en capacité dans le DMU- SR dans le but de réduire la surmortalité et la surmorbité maternelle et néonatale en situation de crise afin d’atteindre les 3 résultats transformateurs de UNFPA RDC à savoir : zéro décès maternel évitable, zéro besoin non satisfait en planification familiale et zéro cas des violences basées sur le genre et des pratiques néfastes.

Territoire de Mahagi :

  • Environ 22 830 personnes retournées dans les Aires de Tali Tali et Yilo, ZS d’Aungba : 4 566 ménages composés de 22 830 personnes seraient arrivés dans les AS de Tali Tali et Yilo depuis le 15 février 2021. Ces retournés en provenance des ZS de Nyarambe, Rimba et l’Ouest d’Aungba vivent dans les conditions difficiles sans abris, vivres, médicaments et Protection dans les zones d’arrivées. Notons que, ces retournés sont les personnes qui avaient fui les atrocités de Novembre 2019 et février 2020 et ont perdu leurs maisons, champs, CS et plusieurs biens emportés par les éléments armés. OCHA appel aux partenaires de se mobiliser pour les ERM dans toutes les zones de retours dans le territoire de Mahagi afin d’actualiser les chiffres des déplacés et retournés

HUB KALEMIE

Tanganyika :

  • Des vols de nuit sont récurrents dans la ville de Kalemie malgré le couvre-feu imposé par le gouvernement de 21h00 à 5h00 et constituent un problème de sécurité majeur.
  • La reddition d’un groupe de 18 combattants Maï Maï Apa na Pale qui ont décidé de rejoindre le processus de paix en déposant leurs armes dans la précédente est une évolution positive mais cela ne contribue pas encore à faire fléchir la tendance persistance de l’insécurité dans l’axe nord, Kalemie-Bendera.

Territoire de MOBA

  • En date du 23 au 26 février 2021 une forte pluie a abattu dans le territoire de MOBA causant plusieurs dégâts humanitaires : 3 décès avec 28 blaissés. Dans les 28, 13 sont internés à l’hôpital général de MOBA et d’autres dans les centres de santé kateba et Regeza. Environs 160 abri écroulés, 540 sont en risque d’écoulement et 187 sont toujours inondée. Certaines familles sinistrées passent nuit dans les églises, écoles et d’autres dans les familles d’accueil. Pour rappel cette zone est endémique au cholera, cette vague viens aggraver la situation humanitaire déjà fragilisée par de conflits et catastrophe naturelle dû à l’avancement des eaux du lac Tanganyika vers les villages. Tous ces populations sont exposées à des maladies hydrauliques. Source radio kahozi de MOBA et confirmation du ministère de l’intérieur et sécurité du Tanganyika.
  • 9/264 AS non fonctionnelles suite à l’insécurité : 9 dans la ZS de Nyunzu : Kalima, Kabeya Mukena, Kampulu, Mukundi, Kankwala, Kilunga, Ngombe, Ngoy et Makumbo.

Situation humanitaire dans les provinces de Haut-Katanga, Haut-Lomami et Lualaba

  • Les problématiques humanitaires dans les trois provinces restent dominées par la situation des populations affectées par le déplacement, notamment à Pweto qui est une zone de retour importante non seulement des IDP, retournés, réfugiés Congolais rapatriés spontanés de la Zambie, mais aussi des demandeurs d’asile Zambiens et des déplacés internes en provenance de Muliro, Nyunzu et Manono. L’un des défis est la faible présence des acteurs et le manque de ressources pour une réponse à ces différents volets de la situation humanitaire à Pweto. OCHA informe de la tenue d’une mission prochaine à Pweto qui contribuera à mobiliser l’attention des acteurs.
  • Il y a également la situation des déplacés de la crise de Kamwina Nsapu du Kasaï qui sont arrivés à Sandoa et Kapanga en 2016 et 2017, dont environ 50% sollicitent un appui pour leur retour au Kasaï. Le CLIO recommande une mission interagence au Lualaba, avec une implication du CRIO de la région Kasaï. Entretemps, les informations et données disponibles devront être partagées pour un diagnostic préliminaire – Il y a la présence des anciens refugiés Zambiens à Kanyama dans la province du Haut Lomami. UNHCR indique que le processus est engagé pour la tenue de réunions tripartites en vue de leur rapatriement.

Search Jobs By Country

List of Countries

ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish