République démocratique du Congo : Note d’informations – Résurgence de l’épidémie de la maladie à virus Ebola au Nord-Kivu (12 mars 2021, rapport #8) At UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs




CHIFFRES ET FAITS MARQUANTS

  • Engagement des bourgmestres des quatre communes et des chefs d’établissements universitaires de la ville de Butembo à soutenir la riposte contre Ebola.

STATISTIQUES DEPUIS LE DEBUT DE L’EPIDEMIE

12 cas dont 11 confirmés et 1 probable



5 décès dont 4 confirmés et 1 probable

394 contacts en cours de suivi

2 guéris

6 aires de santé touchées, réparties sur 4 ZS

730 cellules d’animation communautaires mènent la sensibilisation

APERCU DE LA SITUATION

Les bourgmestres des quatre communes de la ville de Butembo se sont engagés à accompagner les équipes de la riposte. Des solutions permettant une meilleure gestion des décès communautaires ont été trouvées lors d’une réunion tenue le 11 mars à Butembo entre les autorités communales et les différentes commissions de la riposte. L’appui des acteurs humanitaires (OIM, PNHF, UNICEF, OCHA, FHI360) leur permettra également d’assurer les investigations et les enterrements dignes et sécurisés des corps sans vie qui transitent aux points de contrôle.

Ainsi, une note circulaire interdisant tout enterrement sans investigation des équipes de la riposte sera rédigée par l’autorité urbaine puis affichée dans les quatre communes et vulgarisée à travers les radios de Butembo.

Le Ministre provincial de la santé du Nord-Kivu a réuni les chefs d’établissements universitaires de la ville de Butembo pour les sensibiliser aux mesures de prévention contre la maladie à virus Ebola et la Covid-19. A cette occasion, ces derniers ont sollicité un appui technique et matériel à la coordination pour l’installation des brigades de surveillance épidémiologique et de lutte contre la MVE dans les milieux estudiantins.

Du 10 au 12 mars à Butembo, l’UNFPA, l’UNICEF et l’OMS ont organisé un atelier de renforcement des capacités de 25 points focaux d’organisations humanitaires engagées dans la riposte pour renforcer les mécanismes de protection contre l’exploitation et les abus sexuels (PSEA). Cette formation, en plus de renforcer le réseau PSEA qui existe déjà dans le Nord-Kivu, permettra de vulgariser les outils de sensibilisation et les mécanismes de remontée des alertes PSEA des organisations humanitaires ainsi que de la communauté.

En Ituri, la Direction provinciale de la santé a notifié 7 125 alertes dont 582 dans la zone de santé de Mandima. Actuellement, un contact provenant de Katwa est en cours de suivi.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA’s activities, please visit https://www.unocha.org/.


Search Jobs By Country

List of Countries

ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish